LE TRAVAIL NOMADE : DE QUOI S’AGIT-IL ?



Au-delà de la notion de “télétravail”, qui sous-entend de travailler de chez soi, on retrouve celle de “travail nomade”. Qu'est-ce que c'est exactement ? Et pourquoi souhaiterait-on adopter cette nouvelle pratique ?



La travail nomade, définition


Le travail nomade, c’est l’art de travailler de n’importe où (ailleurs qu’au bureau !). Pas uniquement en terme d’espace physique, mais également d’espace temps ! Cette notion est davantage répandue chez les travailleurs freelance, surtout dans certains secteurs d’activités (communication, marketing, web…). Un travailleur nomade, c’est une personne qui travaille quand il le souhaite (ou le peut), et surtout d’où il veut.


Selon une étude Opinionway menée pour Horoquartz en 2018, un peu plus de 8 salariés sur 10 (81%) estiment important voire très important d'être libres de choisir leurs horaires de travail.


Aujourd’hui le mouvement s’élargit à des secteurs d’activités et métiers qui jusque-là n’en bénéficiaient pas forcément, et étaient plus aisément identifiés comme sédentaires. Citons par exemple les comptables, les assistantes administratives ou encore les banquiers, que l’imaginaire collectif place plus facilement derrière un bureau qu’à une table chez Starbucks.



Pourquoi adopter le travail nomade ?


Tout simplement parce qu’il offre de nombreux avantages :

  • à la fois en terme d’efficacité,

  • mais également de fidélisation des salariés (#experiencecollaborateurs),

  • et d’organisation du travail.

Il est tout à fait possible de renforcer le sentiment d'appartenance et de fierté d'appartenir à une entreprise, tout en libérant le travail. Engager ce type de démarche de qualité de vie au travail est une vraie force pour la marque employeur de l'entreprise.



Le travail nomade au profit de l'entreprise


A l’échelle de l’entreprise, le travail nomade permet, entre autres :

  • un allègement de certaines charges,

  • une responsabilisation des collaborateurs,

  • le développement d’outils de travail collaboratifs et asynchrones,

  • et surtout un accroissement de la flexibilité et de la réactivité pour un service rendu plus qualitatif



Le travail nomade au profit du salarié


A l’échelle du collaborateur, le travail nomade permet :

  • un satisfaisant sentiment de liberté,

  • un travail sans interruption pour une meilleure concentration,

  • une responsabilisation synonyme de confiance de la part de l’employeur qui fait du bien au moral !

L'Observatoire Actinéo indique dans son enquête 2019 sur la qualité de vie au bureau que 53% des actifs français travaillant dans un bureau déclarent travailler hors des locaux de leur entreprise au moins de temps en temps. Les tiers lieux les plus fréquentés sont les restaurant et cafés (57%) ainsi que les transports en commun (47%).



Points d'attention


Entendons-nous bien cependant, la mise en place du travail nomade sous-entend des pré-requis non négligeables à savoir :

  • une confiance instaurée entre les différents acteurs,

  • des outils adaptés à ce type de pratiques,

  • et une organisation du travail formalisée, claire et partagée en amont.



Le travail nomade chez Relyance


Chez Relyance, on s’applique à mettre en oeuvre ces modes de travail innovants et pleins de sens. Nous vous donnons rendez-vous la semaine prochaine, pour découvrir un second article sur le sujet, et entrer dans le côté plus “pratique” de la méthode, dans l’action, dans notre organisation.












Source: relyance.fr

28 vues0 commentaire