Les Entreprises Éphémères : un dispositif innovant de retour à l’emploi


Une mise en situation réelle


La recherche d’emploi est un job à temps plein. Plutôt que de le faire seul, Le 30 FAB a imaginé réunir des demandeurs d’emploi d’un même bassin d’emploi lors un programme de 6 à 7 semaines. Leur mission : créer une entreprise éphémère pour trouver collectivement un emploi pour chacun.


Reprise d’un rythme quotidien, travail en équipe, responsabilité : devenir associé d’une entreprise éphémère est un vrai travail. Au sein de la structure, ils intègrent un service (prospection, call center, RH, communication, web…) et travaillent quotidiennement sur les missions confiées ainsi que sur leurs propres recherches d’emploi.

La première semaine, les associés votent un nom pour leur entreprise, dessinent un logo et se font faire des cartes de visites. Les semaines suivantes sont consacrées à construire un vivier d’emplois en dénichant les offres cachées du territoire. Leurs journées s’organisent en deux temps : les matinées sont dédiées au job dating, les « Matinales Open Job », où ils reçoivent des recruteurs et des dirigeants d’entreprise du bassin d’emploi local qui ont des postes à pourvoir.


L’après-midi, les associés vont au-devant des entreprises locales grâce à de la prospection en face-à-face ou par téléphone. Ils sont accompagnés par des coachs professionnels durant toute l’opération. Cette expérience leur permet de développer ou de renforcer certaines compétences clés : techniques de vente, ressources humaines, communication, web, prospection commerciale…


Un dispositif pour accélérer le retour à l’emploi


Les Entreprises Éphémères rassemblent entre 40 et 80 personnes en recherche d’emploi ou en transition professionnelle. Immergées et investies dans une véritable entreprise structurée, elles bénéficient d’une dynamique d’équipe et reprennent confiance en elles. Ce processus leur permet de développer le sens des responsabilités, l’autonomie, la prise de parole en public, la resocialisation, l’écoute, le respect de l’autre, l’entraide et la solidarité. Mieux armées au fil des semaines, elles postulent aux offres d’emploi qu’elles ont dénichées sur leur territoire. Le statut d’associé leur permet de se placer d’égal à égal avec les chefs d’entreprises démarchés.


Ce concept séduit une grande majorité de dirigeants et de recruteurs. « Certains dirigeants participent même aux matinales alors qu’ils n’ont pas d’emplois immédiats à proposer, ils viennent dans une démarche de mentorat pour aider les associés à faire du training d’entretien ou avoir un regard critique et bienveillant sur un CV, par exemple », précise Nicolas Marion, Directeur Associé du 30 FAB. Plus de 60 % des participants retrouvent un emploi dans les six mois qui suivent l’expérience.


Des partenaires engagés


Ce concept a été imaginé, en 2015, par deux formateurs en entreprise, Didier Krief et Céline Garence. Leur idée de départ : à plusieurs, on est plus forts pour trouver du travail. Le dispositif est aujourd’hui développé conjointement avec Le 30 FAB, un cabinet conseil qui accompagne de grands groupes et des acteurs publics sur des missions à impacts positifs en faveur de l’emploi sur les territoires.

Le dispositif fédère également les acteurs locaux : « Nous travaillons avec l’ensemble des acteurs de l’emploi sur le territoire. C’est aussi l’intérêt de ce concept qui permet de réunir un collectif de partenaires de l’emploi et de l’économie, avec les entreprises locales, les collectivités territoriales, les institutions… », indique Sandrine Gineste, Directrice associée du 30 FAB.


Pôle emploi joue un rôle clé dans l’opération. En effet, les conseillers contribuent, entre autres, à l’information et au sourcing des participants. « Dès les premiers tests, les résultats obtenus ont été excellents. Il a donc été convenu de poursuivre le partenariat avec les Entreprises Éphémères dans tous les territoires ayant un potentiel d’emploi. Il y a un fort engouement de notre réseau et les équipes de Pôle emploi sont très en demande de ce dispositif », commente Véronique Le Gall-Breuzin, Chef de projet Partenariats et RSE à la

Direction générale de Pôle emploi.


Créé au départ pour les demandeurs d’emploi de longue durée, le concept, fort de son succès, est désormais également décliné auprès des jeunes avec la première « Junior Entreprise Éphémère » lancée en janvier 2022.

Source : www.pole-emploi.fr



4 vues0 commentaire