Qu’est-ce que l’e-learning ?

L’e-learning dans tous ses états / Qu’est-ce que l’e-learning ?



Indéniablement, pour moi, il y a quelque chose de magique dans l’e-learning. Quelque chose dont nous n’aurions jamais osé rêver, lorsque, enfant, nous prenions le chemin de l’école.

Récapitulons brièvement les éléments de l’expérience d’un écolier :

  • un cartable massif, chargé de pesants manuels #commeunetortue #garantirlefuturdelosteopathie

  • le froid qui l’oblige à se couvrir de la fin de l’automne au début du printemps (et l’envie de rester à la maison bien au chaud)

  • la nécessité d’attraper son bus ou son train, et les complications qui résultent des grèves

  • l’utilisation des transports en commun bondés #commeunesardine #metroligne13

Combien de fois avons-nous fait ce cauchemar ? Un réveil paniqué alors qu’on ressent dans ses tripes l’angoisse d’être « en retard » pour les cours. Le sentiment que l’enfer nous attend.

La quête du savoir était indissociable de ces diverses contraintes. Et c’est d’abord cela qui change avec l’e-learning.


Définition de l’e-learning :

C’est un dispositif d’apprentissage qui est organisé à distance et en ligne, à partir de l’outil informatique (ordinateur, tablette, smartphone et… une connexion internet). Il consiste à mettre à disposition d’un apprenant ou d’un groupe d’apprenants des modules qui délivrent un contenu pédagogique et qui peuvent inclure différentes interactions comme des mini jeux, des questionnaires à choix multiple et des quiz.

Voici d’autres dénominations :

  • apprentissage en ligne

  • formation à distance

  • cyberapprentissage

  • apprentissage virtuel

  • formation en ligne

  • apprentissage par internet

L’e-learning est un outil, certes, mais il induit une nouvelle manière d’apprendre. Ainsi, l’Union européenne le souligne dans sa définition : « l’e-learning est l’utilisation des nouvelles technologies multimédias de l’Internet pour améliorer la qualité de l’apprentissage en facilitant d’une part l’accès à des ressources et à des services, d’autre part les échanges et la collaboration à distance ».


L’expérience de l’apprentissage en ligne : être un e-learner

Suivre des cours en ligne, c’est renverser le modèle de l’expérience écolière.

Au lieu que l’élève aille au professeur, c’est le professeur qui, par le truchement de la connexion internet, vient à l’élève. Celui-ci peut donc avoir accès aux connaissances depuis sa chambre ou son salon. Dans le cadre de la formation professionnelle, le collaborateur apprend depuis son lieu de travail. La salle de classe devient virtuelle et mobile.

Au lieu d’avoir un professeur qui donne une fois le cours à un instant T, l’étudiant dispose d’un enregistrement audio ou vidéo de celui-ci qu’il peut faire jouer encore et encore jusqu’à ce qu’il ait complètement compris. Le cours devient accessible 7 jours sur 7, 24h sur 24.

Au lieu d’avoir un cours magistral, le formateur peut livrer la théorie sur document électronique (écrit, audio ou vidéo) et le transmettre à l’apprenant. Celui-ci peut le consulter chez lui. Le cours en présentiel peut alors être consacré à un accompagnement individualisé. La pédagogie est adaptée à chacun.

Au lieu d’avoir un emploi du temps rigide avec des matières imposées, l’apprenant à distance choisit à quel moment et sur quel sujet il se forme. C’est lui qui gère l’organisation de sa journée. Le collaborateur détermine le meilleur moment pour consulter sa formation. L’e-learning permet de contrôler le temps de son apprentissage.

C’est l’explosion de la Toile, dans les années 2000, et sa capacité à donner à chacun le don d’ubiquité qui a permis cette révolution. Puis les LMS sont apparus : les learning management systems. C’est la version moderne de la bibliothèque. Mais en fait, c’est beaucoup plus que cela.

Le LMS est une plateforme de formation, soit un logiciel web dédié au stockage, à l’organisation et à la distribution de contenus pédagogiques, en vue de dispenser des apprentissages ciblés à une communauté d’apprenants (école ou entreprise). Elle ne nécessite pas forcément de connexion internet, si l’apprenant est directement relié à un serveur interne. La plateforme LMS permet aussi de recueillir les données à des fins administratives, de reporting et pour réaliser des statistiques.


Les différentes typologies

Pour comprendre le sujet dans son intégralité, rien ne vaut la consultation de notre glossaire du digital learning.

Cependant, nous pouvons rappeler ici les principales caractéristiques de l’e-learning.

On parle d’abord de formation « synchrone » lorsque le formateur et les apprenants sont dans le même espace temps : comme lors d’une visioconférence, un webinaire ou une séance de chat. On parle de système « asynchrone » s’il existe un délai entre le moment où l’enseignement est enregistré et celui où il est visionné. On qualifiera de même un délai entre la question et sa réponse comme pour les forums et les courriers électroniques.

On trouve des formations 100 % en ligne : tout se fait à distance. Il existe aujourd’hui de nombreux outils qui permettent un tutorat ou un mentoring à distance : smartphone, Skype et autres outils de type « web-conférence », réseaux sociaux, sans oublier le courriel.

Enfin, nou pouvons mettre en place des approches mixtes (Blended Learning en anglais) qui combine l’e-learning à un apprentissage classique, un mélange de distanciel et de présentiel.


Améliorer la qualité de l’apprentissage

L’e-learning permet donc de proposer des contenus pédagogiques à l’apprenant et d’utiliser l’outil informatique pour gérer, administrer et suivre sa progression.

Avec le web 2.0 et les divers moyens d’interagir, l’e-learning permet de combiner les atouts des différentes approches. On peut faciliter l’apprentissage par les pairs en se servant des partages de documents, des médias sociaux (comme un groupe Facebook) ou d’un réseau social d’entreprise.

On peut adapter le parcours de formation à chaque apprenant et ainsi gérer ensemble des profils différents. On peut également choisir de faire des modules courts de type « microlearning».

On peut facilement mettre à jour les formations, ajouter ou retirer des modules.

E-learning et digital learning

Le digital Learning élargit le champ des possibles par rapport à l’e-learning. Il englobe différentes interactions qui peuvent se combiner entre elles, qu’elles soient numériques ou non. Parmi les dispositifs les plus emblématiques, on retrouve la vidéo, très plébiscitée, mais aussi tous les dispositifs ludiques (Serious Game, réalité immersive) et le social Learning, qui propose un apprentissage avec les autres et par les autres.

On peut même avoir une salle de classe avec des tablettes ou des smartphones qui permettent de consulter des ressources pédagogiques en ligne.

Il est plutôt rare d’avoir aujourd’hui une approche e-learning pure. Le principal défaut de la formation à distance, c’est qu’elle laisse l’apprenant seul face à son ordinateur. Sans accompagnement, il est tenté d’abandonner s’il ne parvient pas à résoudre par lui-même ses difficultés.

C’est le digital learning qui s’impose très largement aussi bien dans le domaine scolaire que dans la formation en entreprise.








Source: Videolearning.fr

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout