Télétravail et nomadisme, une tendance



Que sont le télétravail et le nomadisme?


Télétravail et nomadisme sont des termes souvent associés à une pratique similaire, et pourtant…


Le télétravail est le simple fait d’exercer son activité professionnelle à distance des bureaux d’une entreprise (tiers lieux, espace de coworking, « à la maison »…)

Mais pourquoi le télétravail a tellement le vent en poupe ?

Parce qu’il permet d’améliorer les conditions de travail des collaborateurs : flexibilité des horaires, réduction des temps de transport, conciliation avec la vie personnelle, réduire son impact écologique, tranquillité face à des open spaces souvent bruyants…


La démocratisation du télétravail est possible et efficace grâce à la digitalisation des entreprises. Grâce aux outils numériques (visoconférence, chats, partage de document…), les frontières et les limites d’un bureau physiques sont levées.


Le nomadisme permet aux travailleurs d’exercer leur métier tout en se déplaçant, le travailleur nomade ne possède pas de bureau attitré et fixe.

Contrairement au télétravail, le nomadisme est d’avantage un mode de vie, sans bureau fixe.

Le travailleur nomade exerce souvent une activité 100% digitale ce qui lui procure la possibilité de changer de lieu, de bâtiment, de ville, de pays tous les jours, : consultant, blog, professeur en ligne, digital marketeur, coach en ligne, graphic designer…


Pour l’entreprise, le travailleur nomade n’a pas de bureau au sein des locaux de l’enterprise, mais doit mettre à sa disposition des salles de réunion, de conférence…



Quels avantages au télétravail ou au travail nomade et pour qui?


On pourrait avoir tendance à croire que le télétravail est un avantage seulement pour ceux qui le pratique, mais cela serait restrictif de l’affirmer

De nombreuses parties prenantes sont gagnantes dans l’abandon d’un bureau fixe : l’employeur, l’employé, la famille, l’environnement

L’employeur :

  • La réduction de l’absentéisme et des retards des employés

  • Les employés sont plus motivés et plus engagés dans leur travail, leur productivité est accrue, d’après une récente étude « Plus de 2/3 des employeurs voient une croissance de la productivité chez leurs télétravailleurs »

  • L’augmentation de l’attractivité de l’entreprise auprès des potentiels futurs employés, notamment des jeunes cadres

  • La réduction des frais de transports et d’aménagement de la surface de travail rendue plus souple.

Le collaborateur :

  • La réduction voir la suppression des temps de transports entre le domicile et le lieu de travail

  • La diminution de la fatigue et du stress, conséquence de la réduction du temps passé dans les transports

  • Le gain d’autonomie dans l’organisation d’une journée de travail

  • La conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle en adaptant de manière autonome son temps de travail sur une journée

  • La méthode de travail est plus efficace car influencée par un contexte plus confortable et calme

Mais aussi :

  • Pour la nature, le télétravail permet de réduire considérablement son impact écologique en réduisant son empreinte carbone. Le télétravailleur travaillera de chez lui ou dans un tiers-lieux à proximité lui permettant par exemple de prendre son vélo au lieu de sa voiture

  • Pour la ville : réduire l’encombrement des transports en commun, surtout en heure de pointe.

A côté de tout ces avantages, soyons honnête, la rigueur et le sérieux sont la base essentielle pour rendre efficace ces nouveaux modes de travail.


Différents lieux de télétravail ou de travail nomade

Le lieu dans lequel un travailleur à distance souhaite travailler est laissé libre à son imagination. En effet, ce ne sont pas les espaces de travail hors des bureaux d’entreprises traditionnels qui manquent.

Les lieux les plus utilisés sont en général :

  • le domicile du travailleur, près de 97% des télétravailleurs travaillent depuis leur domicile dont 47% qui y travaillent au moins un jour par semaine (Malakoff médéric, janvier 2018)

  • Les tiers lieux où environ 44% des télétravailleurs se rendent pour travailler plus près de chez eux (Malakoff médéric, janvier 2018). Ces tiers lieux comprennent des espaces coworking, cafés, lounge, espace partagés. Les tiers lieux sont très largement utilisés par les travailleurs nomades notamment les espaces de coworking qui ont vu leur nombre augmenter de +126% en 10 ans (Digital Recruiters, Contrepoints, Les Échos)

  • D’autres lieux sont utilisés pour travailler à distance notamment les bureaux satellites mis à disposition par l’entreprise

Les espaces qui accueillent ces travailleurs le temps d’une matinée, journée, semaine ont besoin de filtrer et accueillir les visiteurs.

Et c’est là que Welcomr entre en jeu en proposant une solution de gestion des accès et visiteurs aussi flexible que ces nouveaux travailleurs ! Liberté et travail font enfin bon ménage.













Source: welcomr.com




7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout